NANAKUSA GAYU

Dernière mise à jour : 10 janv. 2020

Je vous présente cette poésie en présentant le coutume japonais qui s'appelle "NANAKUSA GAYU"

籠毛與 美籠母乳 布久思毛與 美夫君志持 此岳尓 菜採須兒 家吉閑名 告紗根 虚見津 山跡乃國者 押奈戸手 吾許曽居 師吉名倍手 吾己曽座 我許背齒 告目 家呼毛名雄母

籠(こ)もよ み籠持(こも)ち 掘串(ふくし)もよ み掘串持(ぶくしも)ち この岳(おか)に 

菜摘(なつ)ます兒(こ) 家聞(いえき)かな 告(の)らさね そらみつ大和(やまと)の国(くに)は おしなべて我(われ)こそ居(お)れ しきなべて 我(われ)こそ座(ま)せ 我(われ)にこそは告(の)らめ 家(いえ)をも名(な)をも


"komoyomikomochifukushimoyomibukushimochi konookani natsumasukoihenorasane soramitsuyamatonokuniwa oshinabete warekosooreshikinabetewarekosomasewarekosowanorame

ieomonaomo"


Traduction en japonais

美しい籠やヘラを持って、この丘で菜をお摘みのお嬢さん、君はどこの家のお嬢さんなのか教えてくれないか。大和の全てを私が治めているのだ。私こそ教えよう、家柄も名も。


Traduction en français

Ah la fille, vous ramassez des herbes avec un panier et une pelle sur cette colline.

Donnez-moi votre nom. C’est moi qui règne le Yamato (le Japon ) entier.

je te donne mon nom et mon provenance.

Cette poésie possède deux significations. La 1ère est une longévité .

Si les gens ramassent des herbes c’est parce que ce fait était un des coutumes courtoises. Les herbes sont comestibles. On fait une soupe avec ces herbes en priant une bonne santé comme Chandeleur.


Alors elle porte les herbes qui possèdent un symbole de longévité. Ils les goûteront après s’être mariées.

Cette fille ramassait sans doute les herbes qui s ‘appellent "haruno nanakusa" 春の七草.

Le nom de « haru » signifie « printemps ». Nanakusa vet dire en français « 7 herbes ».

Les sept herbes de printemps sont

1seri (persil japonais,

2Nazuna (bourse-à-pasteur),

3gogyo (coton mauvaises herbes),

4hakobera (poussin mauvaises herbes),

5hotokenoza (henbit),

6suzuna (navet) et

7suzushiro (radis japonais).

Actuellement ,la fête des sept herbes (七草の節句, nanakusa no sekku) est une très ancienne coutume japonaise qui consiste à manger une risotte japonaise aux sept-herbes (七草粥, nanakusa-gayu) le 7 janvier (Jinjitsu).


Ce rituel était juste pour la famille d’empreur et les aristocrates dans cette époque.

Les roturiers commençait à suivre ce coutume depuis l’époque EDO(1608-1860)

le deuxième signifie une prospérité. Un homme a un coup de foudre pour une femme qui est en train de ramasser des herbes sur la colline. A l’époque où cette poésie a été crée, si un homme demande une femme en mariage , il doit obtenir le nom de famille de la jeune fille pour organiser la cérémonie. raison de plus le nom et le prénom ont été considéré comme l’âme de la langue. Il ne fallait pas le donner à n’importe qui.

Cet homme est fier de se présenter. Il est important de mettre en valeur de sa présence est très arrogant.

Cet empleur s’appelle Yuryaku. On pourrait facilement tomber d'accord avec son caractère fort parce qu’il a beaucoup d ‘histoire.

Il régnait de 457 à 479.


1.seri (persil japonais,

2.Nazuna (bourse-à-pasteur),

3.gogyo (coton mauvaises herbes),

4.hakobera (poussin mauvaises herbes),

5.hotokenoza (henbit),

6.suzuna (navet) et

7.suzushiro (radis japonais).
















Recette de "NANAKUSA GAYU"(Risotte jaoponais).


Ingrédients


pour 2 personnes 1/2 tasse de riz 500ml ou 600ml d’eau 7 herbes

1. Lavez bien du riz. Mettez dans une casserole avec à peu près 500ml d’eau. Allumez à feu vif jusqu’à ébullition puis ajustez à feu moyen 15-20 min.

2. Hachez les herbes en petits dès . Et mettez dans la casserole et continuez à cuire 3-5 min en mélangeant délicatement.

3.Salez un peu si vous le souhaitez.




30 vues2 commentaires